Souvenirs et rêves médiatiques au salon du livre de Poix

Ce dimanche 27 juin 2021, la ville de Poix-de-Picardie accueille pour la première fois un salon du livre. Tandis qu’à l’intérieur les signatures s’enchaînent, une file commence à s’étirer devant les portes. En cause : les mesures sanitaires qui imposent une limite de 100 personnes dans la salle des fêtes. Alors pour tenter de rendre cette attente moins pénible, tandis que tombe en continu une petite bruine, nous décidons de questionner ces amateurs de lecture sur leurs souvenirs. 

Chacun·e·s doit confier un souvenir marquant vécu dans sa commune (de naissance ou actuelle), un souvenir de la “grande histoire”, sans impératif qu’il leur soit contemporain, et un souvenir médiatique, comprendre : soit une actualité qu’ils ont appris par l’intermédiaire des médias ou alors la manière dont une actualité a été traitée (ou non) par les médias. 

À part quelques taiseux qui n’ont pas souhaité participer (ils ont le droit !), les réponses s’enchaînent et dessinent, au fur et à mesure de leur retranscription, des nuages colorés de post-it sur les vitres de la caravane. 

“Petite histoire, grande histoire” sur le marché de Poix-de-Picardie le 27 juin 2021. © Simon Lambert

Les voici : 

Un souvenir marquant dans la commune où vous avez grandit, ou où vous vivez aujourd’hui 

  • Le retour aux sources, à la nature à Poix-de-Picardie, 2018-2020, Sylvain,
  • Je dors dans une tranchée comme un poilu pour un projet en histoire géographie sur le centenaire de la Première Guerre mondiale, 2018, Aurélien,  
  • Je n’ai jamais vu autant de monde que le soir de la finale de la Coupe du monde dans mon village, 1998, Nathalie,
  • Lorsque je pars au travail la ville est totalement déserte à cause du confinement, 2020, Emeline
  • Les soirées pompiers de l’adolescence, Éloïse et Karine, années 1990
  • On construit avec des ami·e·s des cabanes avec des matériaux de récupération, 2015, Anaïs,
  • Il y avait, pour l’observation de l’éclipse, un monde fou à Poix-de-Picardie, 1999, Odile,
  • Pour la fête de la gastronomie, la garde républicaine avait fait le déplacement à Poix, années 70 ou 80, Marie,
  • Je suis élu maire de ma commune à 35 ans, Jean-Jacques, 1983
  • On vit un déménagement précipité pour cause de confinement imminent, 2020, Brigitte et Manon,
  • Le calme de la ville de Poix, 2019, Maxime,
  • Le carnaval de Dunkerque auquel je participe chaque année depuis mon enfance, Florine,
  • Je suis élue à Montdidier, 2001, Chantal

Un souvenir marquant dans la “grande histoire”

  • La révolution française, 1789, Florine,
  • Les attentats du Bataclan, 2015, Éloïse et Karine,
  • La guerre froide, Anaïs,
  • La chute du mur de Berlin, 1989, Nathalie,
  • Mai 68, j’avais 15 ans, 1968, Marie,
  • On rassemble les habitants de la commune de Liomer pour les protéger, 1944, Jean-Jacques
  • Utilisation des robots pour remplacer les animaux dans les films, Aidan et Milo
  • Rostropovitch joue devant le mur de Berlin, 1989, Hélène,
  • Le Covid, 2020, Maxime,
  • Le Covid, 2020, Chantal,
  • Les attentats, “Je me souviens exactement où j’étais quand je l’ai appris”, 2001, Sylvain,
  • Les attentats du 11 septembre, 2001, Odile,
  • La récolte de la waide (une plante dont on extrait les pigments bleus) à Amiens au Moyen-Âge, Brigitte et Manon,
  • L’élection de Trump, 2016, William,

Un souvenir médiatique 

  • Le 11 septembre 2001, Eloïse et Karine,
  • L’affaire Valérie Bacot, 2021, Maxime,
  • Jacqueline Sauvage et Valérie Bacot, 2012 et 2021, Brigitte et Manon,
  • La coupe du monde, 1998, Odile,
  • Chahinez Boutaa brûlée vive par son mari dont elle était séparée, alors qu’elle l’avait signalé à la gendarmerie, 2021, Anaïs,
  • Mon lynchage médiatique lorsque j’ai déposé le bilan de ma société d’économie mixte. “Ce n’est pas facile à vivre, surtout pour l’entourage”, Jean-Jacques
  • La libération d’Ingrid Betancourt, 2008, Emeline,
  • Chahinez Boutaa brûlée vive dans la rue, 2021, Florine,
  • Les médias ne parlent pas suffisamment des violences policières, 2020-2021, William,
  • Censure d’un affiche “Macron démission” pendant une manifestation des Gilets Jaunes par BFM TV, 2019, Océane,
  • Détournement d’un avion par le gouvernement Bélarus, “on en parle comme si c’était normal, presque anecdotique, alors que c’est très grave”, 2021, Sylvain,
  • L’homme marche pour la première fois sur la lune, “mon grand-père n’y croyait pas !”, 1969, Marie,
  • Les images de la chute du mur, “j’avais huit ans et je m’en souviens encore”, 1989, Nathalie,
  • On parle plus des femmes battues, 2021, Chantal,
Salon du livre de Poix-de-Picardie, le 27 juin 2021. © Simon Lambert

Bercés par tous ces souvenirs, nous décidons de ne pas nous arrêter en si bon chemin. On se prend à imaginer la suite de ces belles histoires. Le salon du livre est qui plus est la bonne excuse pour franchir – pour une fois – la frontière entre le réel et de l’imaginaire. La question est simple : quelle information rêveriez-vous d’entendre dans quelques jours, quelques mois ou quelques années ?

Quelle actualité rêvez-vous d’entendre dans le futur ?

Pour lire notre balade sonore au marché, c’est ici. Et notre article sur Poix publié lors de la première saison de la Caravane des médias, c’est là !

Clémence Leleu, Timothée Vinchon et Simon Lambert.

Leave A Comment